L’hypersensibilité émotionnelle. A fleur de peau !

Plus attentif et  plus émotif, vous ressentez des choses intensément. En remise en question permanente, vous accordez beaucoup d’attention aux détailles.

Aujourd’hui, on parle souvent de l’hypersensibilité. Et si c’était votre cas ?

Voici le test extrait de “Ces gens qui ont peur d’avoir peur” d’Elaine N. Aaron (chercheuse américaine qui a ouvert le concept de l’hypersensibilité)

Répondez “+” ou “-” aux questions suivantes :

  • Je suis conscient(e) des subtiles nuances de mon environnement ;
  • L’humeur des autres me touche ;
  • Je suis très sensible à la douleur ;
  • J’ai besoin de me retirer pendant les journées frénétiques, soit au lit soit dans une chambre obscurcie – dans un endroit où je suis susceptible d’être libéré(e) de toute stimulation ;
  • Je suis particulièrement sensible aux effets de la caféine ;
  • Je suis facilement terrassé(e) par les lumières violentes, les odeurs fortes, les tissus grossières et les sirènes proches ;
  • J’ai une vie intérieure riche et complexe ;
  • Le bruit me dérange ;
  • Les arts et la musique suscitent en moi une émotion profonde ;
  • Je suis une personne consciencieuse ;
  • Je sursaute facilement ;
  • Je m’énerve  lorsque j’ai beaucoup de choses à faire en peu de temps ;
  • Lorsque les autres se sentent mal à l’aise dans leur environnement matériel, je sens en général ce que je dois faire pour les soulager (changer l’éclairage, monter le chauffage, etc…)
  • Je perds des pédales lorsqu’on essaye de me faire faire trop de choses à la fois ;
  • J’essaie vraiment d’éviter de commettre des erreurs et des oublis ;
  • Je fais en sorte d’éviter les films et des émissions qui contiennent des scènes de violence ;
  • Je m’énerve lorsque beaucoup de choses se passent autour de moi ;
  • La faim provoque en moi une forte réaction, perturbe ma concentration et mon humeur ;
  • Les changements qui se produisent dans ma vie s’ébranlent ;
  • Je remarque et je apprécie les parfums et les goûts délicats, les bruits doux et les subtiles oeuvres d’art ;
  • Je fais mon possible pour éviter les situations inquiétantes et perturbatrices ;
  • Lorsque je dois rivaliser avec d’autres ou lorsqu’on m’observe pendant que je travaille, je perds mon sang-froid et j’obtiens un résultat bien pire lorsqu’on me laisse tranquille ;
  • Lorsque j’étais enfant mes parents ou mes enseignants semblaient me considérer comme sensible ou timide.

 

Si vous avez répondu “+” à plus de 12 questions, vous êtes probablement hypersensible selon Elaine N. Aron.

Les conseils pour mieux vivre votre sensibilité émotionnelle accrue vont suivre dans le prochain post.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *